06 63 12 29 39 - 06 68 26 70 30 contact@formation-photo-auvergne.fr

Galeries Photos Elèves

La galerie des photos prises par mes élèves pendant mes stages

Merci à celles et ceux qui me transmettent leurs photos, merci pour vos présences, apports, appréciations…

Photos mises en ligne telles qu’elles me parviennent, développées ou pas par leur auteur, redimensionnées au format d’origine par mes soins en 900px  x  600px pour cette galerie. 

Parfois j’en choisi une et je la « cuisine » aux petits oignons pixels pour en faire ressortir le meilleur jus éclat ! (en dessous de chaque galerie)

(Cliquez sur une photo et le défilement est manuel avec les fléches)

Christiane Pallot, 43 photos de sa sélection, pendant le stage photo « cadrage-composition » le 21 mai 2022.

Mon commentaire : J’ai reçu 99 photos issues de ce stage, c’est beaucoup. Il faut (parfois voir souvent) trier davantage. Sur un stage de 4h, une sélection de 10 à 20 photos c’est le maximum pour la critique, 10 que l’auteur considère comme bien, et jusqu’à 10 pour celles que l’auteur considère avoir « loupées ». Mais je ne l’avais pas dit à Christiane, c’est de ma responsabilité !

Une sélection plus drastique donc, et à la décharge de Christiane elle est totalement débutante avec un appareil qu’elle a et utilise depuis très peu de temps. La démonstration qu’il eut probablement fallu commencer par le stage débutants pour les bases de la technique, car beaucoup de photos sont floues, c’est un flou de mise au point, donc soit un réglage autofocus et/ou une mise au point qui ne se fait pas au bon endroit, soit un déclenchement trop rapide ? La première, celles ensuite avec les personnages figurines sur fenêtre, le blason de Charroux sur le banc etc… Elles sont redimensionnées en 600px par 400px, donc ça ne se voit pas trop, mais vraiment beaucoup sont floues.  Les photos sont bien exposées, ensuite il faut cadrer plus serré, se rapprocher, changer de place (le premier plan à gauche du chevet de l’église, avec la gouttière et le mur, occulte le chevet en question) et je suis davantage pour la douceur de lecture avec du format horizontal, paysage. Un peu trop de verticalité. Cela étant j’en ai gardé 43, c’est un très bon début et n’oublions pas que l’on est en groupe, petit groupe de 5 certes, et parfois on ne prend pas non plus tout le temps qu’on voudrait.

Il est certain que si je débutais dans la peinture je ferais aussi quelques « loupés »… L’avantage c’est qu’avec le numérique la pellicule ne coûte pas cher, donc à fond plein de photos et ne pas hésiter à être très sélective Christiane. 

Autofocus sur l’appareil : pour sujet fixe notamment, mode programme autofocus sur AF-S et collimateurs étendues sur toute la zone.

 

Jean-Louis Lauriaut, 10 photos de sa sélection, pendant le stage photo « débutants-pratiquants depuis longtemps » le 23 avril 2022.

Mon commentaire, idem que pour Florent ci-dessous : c’est à dire propre techniquement et les compositions sont bien faites, un bon choix. Juste la branche qui passe devant la feuille, je prend pas, sic, oups !

Du bon travail donc !

 

Florent Lonjon, 24 photos de sa sélection, pendant le stage photo « débutants-pratiquants depuis longtemps » le 23 avril 2022.

Mon commentaire : c’est propre techniquement et les compositions sont bien faites, ma préférée va vers le couple sur un banc. Quant à ma personne, l’autodérision est indispensable, vivre heureux nécessite notamment une forte disposition à la non susceptibilité !

Suivre un cours et réaliser quelques photos sympas n’est pas si facile, bravo. (Il y en a cependant 3 qui ne trouvent pas mon intérêt !)

Jean-Luc Guillot, 5 photos de sa sélection, pendant le stage photo cadrage-composition le 16 octobre 2021.

Mon commentaire : c’est propre techniquement, et les compositions sont bien faites, petites suggestion s: le « squelette » aurait mérité une contre plongée pour le restituer en taille et même le « grandir », c’est à dire se baisser un peu pour éviter de le « rabaisser », ça peut paraitre du chipotage, mais comparer les 2 versions est intérréssant.

Le clocher de nuit est très sympa, peut-être à faire de plus près ou zoomer avec du recul pour avoir moins de noir sur les côtés.

Bravo, la qualité à privilégier sur, parfois, la quantité.

Emilie Lauriaut, 18 photos de sa sélection, pendant le stage photo cadrage-composition le 16 octobre 2021.

Mon commentaire : « tel père, telle fille », en qualité et en quantité (18, pareil), avec une belle progression dans sa pratique pusique Emilie était déjà venue en stage il y a 3 ans environ.

Une contre plongée arbre réussie, des feuilles de l’érable plane bien détachées de l’arrière plan, des couleurs de tables et chaises… Attention cependant aux compositions où le sujet est centré (décorations murs), en même temps on peut toujours les rendre carrées, par contre hou là là, le personnage en fil de fer a un objet en bas à droite qui gache, et l’église aurait mérité un cadrage horizontal pour le panneau de présentation du monument, qui est coupé sur cette version verticale. Quelques détails qui n’enlèvent en rien au mérite de photos « propres » techniquement » et aux sujets bien mis en valeur. « Ya ka » continuer Emilie, la « pellicule » ne coute rien !

Jean-Louis Lauriaut, ses 18 photos qu’il a sélectionné, lors du stage photo cadrage-composition le 16 octobre 2021.

Mon commentaire : toujours ok sur la technique, et avec de l’observation et de la composition ! Attention parfois à un peu centré le sujet principal, notamment sur quelques (rares) verticales, mais bon ça peut se recadrer ensuite, le temps de la « maturation » et puis c’est aussi selon ta préférence.

Bravo et merci Jean-Louis pour ta participation et motivation.

 

Jean-Louis Lauriaut, ses 10 photos qu’il a sélectionné, lors du stage photo 4h le 9 octobre 2021.

Mon commentaire : ok sur la technique, et pour l’aspect observation-créativité voici un bel exemple de photographies avec des sujets qui « rendent » malgré une lumière particulièrement blafarde !

(J’ai « juste » recadrer le personnage… pour qu’il ne soit pas centré  laughing) – Ensuite quand le fichier est « bon » il est toujours possible de le modifier pour l’aspect que l’on souhaite : noir et blanc, virages, modification du cadrage etc…

Merci Jean-Louis pour ta participation et motivation et à bientôt ce 16 octobre 2021 pour le stage cadrage composition à Charroux !  (Quelques années de pratique pour Jean-Louis, avec une bonne maitrise de la prise de vue)

 

Martine Brun, sa sélection de ses 14 photos, lors du safari photo journée le 5 septembre 2021.

Mon commentaire : pas grand chose à dire sur la technique, quant aux sujets éloignés il faudrait un gros zoom, type 150-600 ou 100-400, le 70-00 avec convertisseur 1,4 permet un 280 c’est trop court hélas.

Je verrais bien certains cadrages ou recadrages avec les sujets moins centrés.

Merci et bravo Martine pour ta participation et motivation. 

(Pour le détail, la gentiane des marais se nomme aussi gentiane pneumonanthe, et l’Euphraise des Alpes, Euphraise Casse-Lunettes ! Quant aux noms latins je laisse la liberté de chercher !)

Louis Verchot, bien présent, motivé et très attentif  à l’enseignement, voici sa sélection de 15 photos sur un millier de prises de vues sur cette longue journée safari photo de ce 10 juillet 2021.

Mon commentaire :

Mille photos et davantage selon Louis, et pourquoi pas, le mode rafale y contribue, ensuite c’est « juste » une question de temps pour trier !

Ces 15 photos sont nettes et bien exposées pour le sujet principal (ne pas se fier à l’affichage pour la netteté car les fichiers ont « subi » une réduction en 600x400px, et le « juge de paix » est toujours l’impression papier).

Il est aussi probable qu’il y a eu du recadrage sérrè, compte tenu d’une focale un peu courte pour les animaux.

Du point de vue technique pas grand chose à ajouter. La première avec la grande gentiane jaune a des couleurs un peu froides, vert bleu, ensuite le troupeau de vaches mériterait d’étre recadré en coupant les « bouts » des vaches à gauche.

Merci et bravo Louis pour ta participation et motivation, il ne reste plus qu’à poursuivre le principal objectif : se faire plaisir tout en se perfectionnant au fil du temps. 

Martine Brun avec 23 photos pendant le stage photo 4h cadrage-composition le 3 juillet 2021.

Mon commentaire : un bel échantillon sur une matinée pas favorable pour tous les sujets (cela étant un grand soleil ne convient pas non plus à tous les sujets !), ciel gris, un peu de pluie… Elles sont toutes nettes et bien exposées, ensuite un peu d’action sur le « prof », par contre si Patrick voit celle du Belvédére il va sauter au plafond (!!!), pourquoi tant de goudron devant et avoir coupé la tête de l’arbre stp ?! Trés jolie rose en format carré, on peut toujours dire que c’et banal, encore faut’il la faire.

Pour illustrer l’un de mes propos lors de ce stage, la dernière avec l’église (N° 5 reprise), c’est ma « patte » avec un remplacement du ciel, bluffant non ?!

Merci et bravo Martine pour ta participation et motivation. Et surtout se faire plaisir en photos.

Nathalie Goubert avec 8 photos pendant le stage photo 4h débutants-pratiquants depuis longtemps du 22 mai 2021.

Mon commentaire : les photos correspondent à l’application de l’enseignement, donc essentiellement sur la profondeur de champ, soit la technique, donc pas d’appréciation sur l’esthétique, ce n’était pas nécessairement  l’objectif de Nathalie en m’envoyant ses photos, et c’est bien dans l’esprit technique qu’il faut les voir. Avant plan net, arrière plan flou et vice-versa, isoler un sujet et l’avoir net grâce à un colimateur placé sur lui (oiseau). Voilà un bel exemple d’écoute et de mise en pratique.

Gaspard Mazataud avec 3 photos de coquelicot pendant le stage photo 4h débutants-pratiquants depuis longtemps du 22 mai 2021.

Mon commentaire : la prise de vue à main levée est délicate en photographie rapprochée, certes le fait de déployer un trépied prend du temps et comme on n’était pas sur un stage macro ! Globalement bien réussi, même si cela, comme le reconnait Gaspard, c’est limite, voir pas très net sur l’oeil de la sauterelle de la 1ére photo !  La photo d’un coquelicot-sauterelle se transpose sur un portrait, dans ce cas mieux vaut présenter sa photo nette au modèle, hors effets spéciaux voulus…

L’occasion de travailler jouer avec ce type de prise de vue(s).

0 0 votes
J'évalue l'article
S’abonner
Notification pour
guest
Facultatif !
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires