Stages, Cours, Safaris Photo en Auvergne et ailleurs

la théorie appliquée dans une pratique conviviale et professionnelle

avec Alain Pons Photographe

Nouvelle version de mon site Formation-Photo-Auvergne

sous wordpress divi depuis début août 2020 – n’hésitez pas à me contacter par mail ou téléphone.

(De Jimdo vers wordpress-divi avec hébergement chez o2switch à Clermont-Ferrand !)

Bonjour et bienvenue,

Formation Photo Auvergne est le site pour apprendre et se perfectionner à la photographie.

Avec Alain Pons, Photographe professionnel à Clermont-Ferrand et parfois d’autres intervenants.    

J’enseigne la photographie depuis 2007 de façon efficace, par la pratique sur le « terrain », pour les photographes de tous niveaux utilisant un reflex ou un hybride, numérique bien sûr.

 

Formation Photo Auvergne Alain Pons – 06 63 12 29 39     contact@formation-photo-auvergne.fr

Le portail de mes sites : Alain-Pons.fr

     

– les réglages fondamentaux ne sont pas aussi nombreux que vous le pensez

– les appareils sont conçus selon les mêmes règles

– seules les ergonomies changent ! 

« Maîtriser sa Sensibilité », « aller en P« , « faire son Raw« , « lever le Coude »… font partis de mon enseignement !

Quels sont les accessoires et logiciels utiles, indispensables, comment présenter vos photos etc. ?

venez apprendre la photographie en stage, en safari, en cours, avec Alain Pons Photographe

J’ai pris cette photographie, amusante, sur un de mes « safari photo journée »  dans le massif du Sancy.

Ce jour là, 8 photographes, aux profils très divers, ont découvert les joies du partage de l’apprentissage photographique.

Et lorsque le petit batracien a été découvert, tous se sont précipités pour l’attraper, en photo bien sûr !

 Informations, liens utiles :

Je n’enseigne pas la photographie pour les utilisateurs d’un smartphone/iphone, ou compact et bridge sur lesquels les réglages sont trop limités et souvent assez compliqués, tous ces appareils étant destinés en majorité à être polyvalents et conçus pour fonctionner en tout automatique, ils n’ont pas l’ergonomie pour être pilotés rapidement par l’utilisateur , pour autant ils sont pratiques et on réussit souvent de belles photos avec.

L’accès aux différents réglages essentiels nécessite de bien connaitre ces appareils et donc l’accès à leurs réglages !

Je ne propose pas non plus de formation à la photographie argentique, je n’ai rien contre l’argentique, mais ce matériel ne permet pas l’enseignement de la photographie en « prise directe » et en relation avec les appareils numériques des autres élèves… ou alors en 2éme appareil, quoi que…

Je propose des Stages de 4h, des Safaris photo journée, en Montagne, à la campagne en pleine nature ou en milieu urbain, des stages à thème spécifique : composition, macro, pause lente… en petits groupes jusqu’à 8 participants maxi, souvent avec 5 à 6 élèves, adultes à partir de 18 ans, sauf dérogation convenue préalablement, avec une préparation en amont de chaque sortie et un suivi par l’envoi de notes et mémos additionnels…

Retrouvez mes offres en rubrique STAGES ET SAFARIS PHOTO, avec leurs fiches détaillées en rubrique TARIFS,   

                                       la programmation et l’inscription avec la création d’un compte en rubrique AGENDA FORMATIONS,

la Foire aux Questions (FAQ), mon Blog FOTO-PLOUF

et ma BOUTIQUE EN LIGNE pour vos cadeaux.

                                        Surtout prenez du plaisir à photographier et présentez vos photos !     

                             

« La photographie c’est avant tout connaître comment fonctionne la prise de vue, avec l’apprentissage des réglages essentiels indispensables permettant ainsi à chacun d’exprimer, de développer et de réussir sa créativité, au contact de l’image photographique sous toutes ses formes, ouvertement, passionnément. » 

à bientôt, Alain 

 

                                                                                                                                                                                                                                      Mis à jour le 1er août 2020

 L’apprentissage de la photographie

 

Si la photographie ne demande aucune connaissance pour appuyer sur le bouton d’un appareil photo, grâce au mode tout automatique et à des programmes enregistrés, il n’en demeure pas moins qu’il peut être intéressant voir indispensable d’acquérir      les fondamentaux, les bases de la photographie,  savoir comment ça marche ! 

 

Ce sont ces bases, certes avec un socle d’informations et d’enseignements qui se déroulent sur un certain laps de temps, selon les sources de la formation, la motivation, le temps disponible et les moyens engagés par le photographe, socle destiné à enrichir sa culture photographique sur toute une vie si la passion perdure, ce sont ces bases qui permettent au photographe d’obtenir le résultat qu’il souhaite.

 

Nul besoin non plus d’un diplôme (BEP) pour exercer le métier de photographe, même si ce diplôme (ou bac pro) constitue cependant une récompense (un titre…) pour avoir justement suivi un enseignement, une formation, que ce soit en école ou à distance.

 

Mais ce n’est pas le diplôme qui garantira la viabilité de ce métier, particulièrement difficile à exercer pour obtenir en retour une rémunération à la hauteur du minimum légal salarié en France, par exemple…

 

Pour en vivre correctement il faudra attendre parfois quelques années et maîtriser tout autant la technique qui permet d’obtenir un résultat de haut niveau obligatoire, en relation avec des qualités artistiques, un sens commercial et relationnel impératifs, le tout couronné d’une gestion rigoureuse et en multipliant les contacts !

 

Très difficile dans un marché hyper concurrentiel et « massacré » par les banques d’images par exemple et où  d’autre part la journée de reportage de mariage est parfois vendue à 500€ voir moins par des photographes sous statut « temporaire », pensant que vendre pas cher permet d’avoir du client, oui mais les charges sont là… !

 

D’autant que le nombre de journées de mariage est faible sur l’année et se raréfie avec des mariés qui font appel souvent au cousin Paul ou à l’oncle Jules, lesquels viennent d’acquérir le tout dernier modèle d’appareil Canik…

 

Le mariage est un exemple, mais il est représentatif de la photographie « sociale » qui permet une partie des recettes, le marché de la photographie d’entreprise étant lui, de plus en plus tendu.

En conclusion la photographie en tant que hobbie est moins « stressante », quant à la pratique en profession il est préfrable pour commencer d’avoir soit des ressources pour tenir le temps du démarrage, soit un.e conjoint.e avec un poste stable… Ou les 2, encore mieux.

Et puis il existe quand même des vrais talents qui réussissent en photographie d’art, artistes exposés en Galerie, le Graal ?!

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *